Semaine nationale de la dénutrition

Privé : Semaine nationale de la dénutrition

L’établissement a participé à la semaine nationale de la dénutrition organisée par le collectif de lutte contre la dénutrition en partenariat avec le ministère des Solidarités et de la Santé, le Plan National Nutrition Santé et la Mutualité Française.

Parce qu’en France, 2 millions de personnes sont dénutries, cette semaine a pour objectif de sensibiliser les citoyens au repérage précoce de cette pathologie, d’améliorer leurs connaissances pour connaître les moyens de s’en protéger et de la traiter.

L’EHPAD Le Parc au Coteau et l’EHPAD La Forêt à Perreux sont en cours d’acquisition d’une cuisine ambulante. Une inauguration au sein de chaque établissement était programmée durant cette semaine, mais en raison de la crise des matières premières, les équipements sont toujours en attente.

En attendant cette réception, Emerance SCHUNEMANN, diététicienne des 2 établissements, Céline PERRIN, animatrice de l’EHPAD Le Parc et Jérémy RONDEPIERRE, animateur de l’EHPAD de la Forêt, ont souhaité mettre en avant cette future acquisition qui va stimuler les sens, la motricité fine, favoriser les échanges entres les résidents et mettre en avant les souvenirs, créer un moment de plaisir et de convivialité et par conséquent augmenter les prises alimentaires et donc prévenir la dénutrition.

Ils ont jugé que pour mieux profiter des futures cuisines, un livre de recette serait nécessaire et quoi de mieux que ce livre soit réalisé par les résidents eux même.

Les résidents se sont donc rencontrés ce vendredi 19 novembre, à l’EHPAD Le Parc au Coteau pour se connaitre et surtout échanger leurs souvenirs sur les recettes d’autrefois.

En préambule, Emerance a rappelé ce que signifie la dénutrition, lorsque nos apports, ce que l’on mange, n’est pas suffisant par rapport à l’énergie que nous dépensons. Elle a interrogé les résidents sur les moments où ils dépensent de l’énergie, évidemment quand ils marchent ou font des efforts physiques, mais aussi quand ils sont malades, ce qui peut expliquer pourquoi les personnes âgées sont plus dénutries.

Ensuite, les résidents nous ont mis l’eau à la bouche avec l’évocation de leurs recettes fétiches (le Gratin dauphinois de Marguerite ; le vol en vent de Ginette avec ses petites quenelles ; le poulet à la crème, le boudin, les crêpes d’Andrée, le paleron en daube de Denise, le gâteau de Savoie de Lucienne, le gâteau de foie de Denise, la raclette (ça tombe bien l’appareil est prévu dans la cuisine ambulante !), le clafoutis aux cerises, ou encore les moules marinières de Maurice)

Deux rendez-vous seront à nouveau programmés dans chaque établissement pour inaugurer les cuisines mobiles, tout d’abord au Coteau puis à Perreux, et évidemment poursuivre le livre des recettes !

Plus d’informations : consultez le flyer de la semaine nationale de la dénutrition